Si vous avez passé la journée à Washington

  • Covid : Gabriel Attal confirme que les 1ères données sur Omicron (= 80% des contaminations actuelles) sont "rassurantes" avec un variant "2 à 3 fois moins virulent que Delta"
  • L'Union des syndicats des pharmaciens annonce qu'1,8M de tests sont actuellement réalisés par jour en France (dont 1/3 de PCR) provoquant "la saturation des systèmes"
  • Les ventes de voitures en Allemagne ont chuté de 10% en 2021 vs 2020 et sont retombées à leur plus bas niveau depuis la réunification du pays 

Selon les chiffres de la Drees cités par Le Monde, du 13 au 19 décembre dernier, "en proportion, les non-vaccinés étaient 17x plus nombreux que les personnes complètement vaccinées" à être admis en réanimation (voir articles suivants)

Cette semaine, notre podcast US revient sur l'assaut du Capitole du 6 janvier 2021 et pose une question : les US sont-ils toujours au bord de la guerre civile ?

Pas gagné

La stratégie macronienne est donc claire : cliver le débat en désignant un coupable -- le non-vacciné -- et mobiliser la "colère des Français" dont Attal (porte-parole du gouvernement) assure aujourd’hui qu’elle est bien supérieure à la parole présidentielle. C’est un pari qui se défend, les non-vaccinés c’est 8% de la population au-dessus de 12 ans (= peu d’électeurs et encore moins d’électeurs LREM) et c’est 80% des lits de réa (de quoi alimenter la colère). C’est également un pari risqué…

le baromètre mensuel YouGov publié aujourd’hui montre que 49% des Français se disent opposés au pass vaccinal vs seulement 42% qui se disent pour alors que 60% soutenaient le pass sanitaire. Pas sûr que les Français suivent la radicalisation…

Bannon inside

Le PR ne veut pas seulement "emmerder" les non-vaccinés, il entend aussi "discipliner" les populistes ivres "de clash, de conflit (…) on en a vu les conséquences aux Etats-Unis (avec) l’attaque du Capitole". C’est pourtant Steve Bannon, LE stratège du populisme trumpien qui a théorisé la technique de "l’inondation de merde" (= "Flood the zone with shit" sic). Pour maîtriser le débat, il suffit de l’alimenter en matière fécale (fake news, provocations…) …

… l’attention des médias/opposants s’y dédiera entièrement noyant toutes autres questions (les vraies, celles qui sont potentiellement gênantes). A en juger par ce qui s’est passé aujourd’hui, ça a l’air de marcher. 

description
Faut-il croire aux bonnes résolutions ?

Faut-il croire aux bonnes résolutions ?

Vous l’avez lu cent fois (et sans doute expérimenté vous-même) : l’écrasante majorité des résolutions de Nouvel An échouent. Qu’on se promette de faire plus de sport, de perdre du poids, ou de s’abstenir de boire (ne serait-ce qu’un mois), la réalité reprend vite ses droits.

Pourtant, dans l’excellent How To Change, Katy Milkman démontre qu’il existe bien un “fresh start effect” (effet nouveau départ) : le fait de choisir une date significative pour adopter un nouveau comportement fait une vraie différence. Le 1er janvier n’est pas la seule option : on obtient plus d’action quand on propose de démarrer "le premier jour du printemps" que "le troisième jeudi de mars" (le même jour, cette année-là). Et quand on encourage les gens à épargner pour leur retraite à leur date anniversaire, ils sont plus nombreux à le faire que quand ils reçoivent le même message à une date quelconque.

Bref, si 80% des résolutions de début d’année échouent, c’est que 20% réussissent : quand il s’agit de changer nos comportements, c’est déjà beaucoup ! Et si voir le verre à moitié plein, c’était justement ça, la meilleure résolution de ce début d’année ?

Tous les mercredis, Olivier Sibony (prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son nouveau livre dont tout le monde parle (et désormais dispo en français) : Noise

En partenariat avec Cogedim

Chez Cogedim. Chez vous.

Si l'on devait imaginer les qualités qui feront les logements de demain, il est fort probable que les adjectifs "innovant", "écoresponsable" et "verdoyant" reviennent fréquemment. Bonne nouvelle, ces logements-là, Cogedim est déjà en train de les bâtir au sein de sa nouvelle résidence parisienne du XIIIe arrondissement. Les preuves : une localisation parfaite vous laissant la possibilité de tout faire à pied, des poumons de verdure installés sur la toiture ou dans l'îlot paysager central,

... des appartements ultra-lumineux évolutifs et personnalisables se prolongeant sur de vastes balcons/terrasses offrant une vue imprenable sur Paris. Pour votre nouveau chez-vous ou pour investir, offrez-vous un avant-goût du futur.

En voir plus sur le site de Cogedim

Ils nous emm***

Antivax ou pas, le Président dit vrai ! Et c’est l’Ifop qui le prouve dans un récent sondage pour TousAuLit.com (un site de literie…). 69% des Français déclarent avoir déjà fait un rêve érotique et le casting de nos songes libidineux est le suivant : un/e amie/e : 42%, un/e collègue : 27%, une célébrité : 19%... et en dernière position (si on peut dire), une personnalité politique (8%). Ça se confirme donc : ils/elles nous emm***….

Attention tout de même si vous avez rêvé que vous faisiez l’amour avec Zemmour, Pécresse, Méluche ou sous les ors de l’Elysée : un Français sur 6 croit "tout à fait" que les rêves sont prémonitoires. Enjoy ;)