Si vous avez passé la journée sur un pic (ou sous un roc)

  • Guadeloupe : Emmanuel Macron décrit la situation comme "explosive" et demande à la population locale de ne pas "céder à la manipulation" car "la vaccination est la meilleure protection"
  • Covid : Elisabeth Borne (Min. Travail) demande aux entreprises de "se remobiliser" sur l'application des gestes barrières car "ce n'est pas la vaccination ou les gestes barrières, mais les deux"
  • Le ministère de l'Intérieur annonce que les violences conjugales ont augmenté de 10% en France en 2020 avec 159 400 victimes recensées (87% sont des femmes)

Primaire Les Républicains : après 800 000 téléspectateurs lors des 2 premiers débats, le 3e organisé hier soir sur CNews n'en a rassemblé que 600 000 (-25%)

Magie de Noël

En Italie, l’Institut de santé Publique prévoit le retour au pic pré-2nd confinement (30 000 cas par jour) aux alentours de Noël, le patronat demande "l’obligation vaccinale pour tous". En Allemagne, Merkel annonce que la vague épidémique en cours va être "pire que tout ce qu’on a connu", le Ministre de la santé prévient que d’ici la fin de l’hiver chaque Allemand sera "vacciné, guéri ou mort". En France, le Pr. Arnaud Fontanet (épidémiologiste du Conseil Scientifique) déclare que "pour Noël, on ne peut rien écarter"

… vu ce qui précède on n’est pas trop pressés d’être fixés.

La tendance qui monte

Dans son rapport annuel, l’organisation internationale IDEA indique qu’en 2020, le nombre de régimes basculant vers l’autoritarisme a dépassé celui des régimes allant vers plus de démocratie… et ce pour la 5e année consécutive, la plus longue série de repli démocratique depuis 1975, date de la première étude. Les pays non-démocratiques représentent désormais 45% des Etats de la planète, x3 en 30 ans. La tendance qui monte.

Booster de tendance : le Covid. Pour combattre l’épidémie, en 2020, 64% des Etats ont pris des mesures "disproportionnées, non nécessaires ou illégales" … dont 40% des démocraties (même source)

En lire plus dans Les Echos

description

Devez-vous démissionner ?

"Oui !" nous dit Jean-Marc Vittori (Les Echos) ce week-end en tweetant ce graphique d’Oxford Economics qui montre que l’écart d’augmentation de rémunération entre les salariés qui restent dans leur boite ("job stayer") et ceux qui changent de job ("job switcher") n’a jamais été aussi grand. Conclusion de Vitto : "Vous voulez une augmentation? Changez d'entreprise". Avant que vous ne fassiez partir votre mail aux RH, permettez-nous un commentaire.

Vittori le précise, ce graphique "c’est aux Etats-Unis". Et effectivement, comme l’analyse Denis Ferrand (Rexecode), aux US, le Covid s’est traduit par des licenciements massifs (25M d’emplois disparaissent au printemps 2020). La croissance revenue, les entreprises se font à présent concurrence pour embaucher, résultat les salaires montent pour ceux qui ont changé/changent d’employeur.

Vous nous lisez de France ? Vous avez donc -- bien plus que les Américains -- gardé votre job durant le Covid grâce au chômage partiel généreux. Top… mais ce "gel des emplois" exclut la négociation de nouveaux contrats employeurs-salariés favorables – croissance oblige – à ces derniers. Bref on ne constate ni mouvement massif de main d’œuvre, ni inflation salariale en France.

Gardez votre mail en brouillon et commencez à penser à vos cadeaux. On reparle move professionnel en 2022.

En partenariat avec Malakoff Humanis

Malakoff Humanis : complémentaire pour de vrai

Notre système de santé actuel, les Français l’aiment : 90% s’y disent "attachés". Mais soyons clairs, pour continuer à fonctionner, il aura toujours besoin de ses 2 jambes : la Sécurité Sociale, bien sûr, mais également les mutuelles, l’autre pilier du modèle social français. Sans les mutuelles, pas de prise en charge complémentaire du coût (parfois très élevé) des soins… Un exemple ? En cas d’hospitalisation, le remboursement par la complémentaire permet de diviser par 10 le reste à charge du patient. De quoi permettre à tous les Français l’accès à des soins de qualité.

Et pour prouver son efficacité, la complémentarité entre l'Assurance maladie et les mutuelles n'a besoin que d'un chiffre supplémentaire : en France, le reste à la charge pour les patients n'est que de 9%, le taux le plus faible de l'UE et de l'OCDE (la moyenne UE est à 16%). Complémentaires, pour de vrai. 

En voir plus sur Le comptoir de Malakoff Humanis

Merci Têtu

Mille mercis au "magazine LGBTQI+" (comme il se définit) pour son article sur cette étude publiée dans Basic and Clinical Andrology. Ce qui vaut notre reconnaissance : non pas la conclusion de ces travaux, qui constatent une corrélation entre taille du pénis et taille du nez, ni encore moins la méthode utilisée : comparaison entre appendice nasal et longueur du pénis étiré (SPL) sur les cadavres de 126 hommes japonais de 30 à 50 ans…

… non, ce qui motive notre gratitude c’est la phrase finale de l’article de Têtu : "le masque n'aura jamais autant ressemblé à un slip". Mille mercis pour avoir changé radicalement la manière dont nous regarderons nos voisins dans le métro du retour ce soir ;)

En lire plus dans Têtu

description