Si vous avez passé la journée au Luxembourg

  • Chômage : après l'allocution d'Emmanuel Macron hier promettant la suspension des allocations pour les chômeurs n'étant pas en recherche active d'emploi, Gabriel Attal annonce "25% de contrôles supplémentaires dans les 6 prochains mois"
  • Selon la Banque de France, les défaillances d'entreprises en France entre novembre 2020 et octobre 2021 ont atteint leur plus bas niveau depuis plus de 30 ans avec une baisse de 48% vs 2019
  • Immigration : le président de la commission d'enquête parlementaire sur les migrations déclare que "la France est dans une maltraitance d'État et un ostracisme" avec les migrants (voir plus bas)

Amusante vacherie de Libé pour la sortie du nouveau livre de Bruno Le Maire (son 4e en 2 ans) : "Bruno Le Maire a écrit plus de livres en deux ans qu'il n'est allé au Sénat pour assister à la séance de questions au gouvernement (3 fois)"

Quelle stratégie pour le parti démocrate ? Le centre ou le virage à gauche toute ? Laurence Nardon, passionnante comme à son habitude dans notre podcast sur les US

Retour vers le passé

C’est ce que suggère pour Facebook Frances Haugen -- l’ex employée devenue lanceuse d'alerte -- interrogée ce matin par les députés. En clair, revenir à l’algorithme de "2009" où le contenu mis en avant provenait de sa famille/ses amis et donc abandonner l’actuel favorisant "les réactions extrêmes". Et incidemment, c’est aussi une forme de "désophistication" qu’annonce aujourd’hui Facebook en promettant pour 2022 la fin du ciblage publicitaire basé sur "l’ethnicité, la religion ou les opinions politiques".

Revenus publicitaires de Facebook en 2009 : 764M$. Revenus publicitaires de Facebook en 2020 : 84Mds$. 100x plus. Le retour vers le passé, on y croit moyen.

Lire le résumé de l'audition de Frances Haugen par les députés dans Le Figaro

Immigration : un vrai problème

Et non, ce n’est pas une question de nombre. Dans une série de notes publiées hier, le Conseil d’analyse économique (rattaché à Matignon) rappelle que "le flux annuel des immigrés permanents entrant en France" représentait en 2019, "0,41% de la population", 2x fois moins que la moyenne de l’OCDE (0,8%). Non, le problème est ailleurs : l’attractivité de la France. Dans le classement Insead mesurant la capacité à attirer et retenir "les talents" étrangers, la France n’arrive qu’à la 19e place…

16 rangs derrière les US, 7 derrière le UK et 5 derrière l’Allemagne. Conséquence : seuls 9% des immigrés viennent en France au titre du travail vs 44% au titre familial. Un vrai problème. 

En lire plus sur BFM

description
30 second MBA : Ne soyez pas l’homme (ou la femme) qui en savait trop

30 second MBA : Ne soyez pas l’homme (ou la femme) qui en savait trop

Deux experts en empreintes digitales comparent une empreinte relevée sur la scène du crime à celles d’un suspect. À l’un, on ne dit rien de particulier. À l’autre, on donne une information supplémentaire : "le suspect a avoué", ou au contraire "il a un alibi en béton".

En théorie, l’information parasite est sans importance. L’expert doit dire si, oui ou non, l’empreinte correspond. Et pourtant, son jugement est influencé par l’information. À tel point qu’il peut parfois se contredire lui-même, si on lui remontre, en ajoutant une information parasite, des empreintes sur lesquelles il s’était déjà prononcé.

Nous sommes tous, tous les jours, dans cette situation : il est quasi-impossible de faire abstraction de ce qu’on sait. Si le candidat que vous évaluez en entretien a aussi passé un test, la note qu’il y a obtenue influence votre jugement. Et s’il a déjà rencontré vos collègues, leur jugement vous influence aussi.

C’est pourquoi, contrairement à une idée reçue, toutes les informations – même vraies – ne sont pas bonnes à prendre. Au contraire, mieux vaut recevoir la bonne info au bon moment (et pas trop tôt). C’est l’antidote contre un danger souvent sous-estimé : celui d’en savoir trop.

Tous les mercredis, Olivier Sibony (prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son nouveau livre dont tout le monde parle (et désormais dispo en français) : Noise

En partenariat avec HSBC

HSBC : 1000 vies en une seule

Une profession libérale, c'est plusieurs vies qui se succèdent au cours d'une même journée : son cœur de métier bien sûr, mais aussi de la compta, de la gestion RH et surtout une vie perso qui s'entremêle avec le reste. Bref, votre temps est précieux. Avec l'offre Fusion de HSBC -- réservée aux professions libérales -- vous disposez de l'expertise d'un seul conseiller spécialisé qui vous accompagne pour vos besoins professionnels comme personnels et vous suit sur la durée.

Un seul contact et même dans certaines agences des espaces entièrement dédiés aux besoins spécifiques des pros (accompagnement dans la gestion de son activité, gestion du patrimoine, transmission, retraite). Enfin quelqu'un qui vous comprend.

En voir plus sur l'offre Fusion de HSBC

Nos recommandations

Il y a 10 jours, l’Ifop nous apprenait que 35% des cadres français avaient déjà participé à une visioconférence -- caméra désactivée -- en pyjama ou en sous-vêtements et 5% nus. Aujourd’hui, la Sanef (Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France) nous apprend que 10% des télétravailleurs ont déjà participé à une visioconf' tout en conduisant.

Nos recommandations : on sort à la prochaine aire et on branche sa caméra. La sécurité commune et l’intérêt des meetings ont tout à y gagner. 

En lire plus dans le HuffPost

En partenariat avec Spotify

Spotify : une bonne inspiration

Spotify : une bonne inspiration

Quand on parle d'innovation, s'inspirer de ce qui se fait ailleurs pour ouvrir à son tour sa propre voie, c'est fondamental. Et c'est vrai aussi pour la RSE ! Dans son podcast l'Empreinte, Alice Vachet reçoit justement des dirigeants de grands groupes ou de startups qui viennent raconter leurs engagements, leurs convictions et les actions concrètes qu'ils mettent en place au quotidien. Pour que la révolution du sens commence par une bonne inspiration. 

Découvrir L'empreinte sur Spotify