Si vous avez passé la journée à La Ciotat

  • US : Joe Biden présente un nouveau plan de 1 750Mds$ d'investissements sur 10 ans (dont 550Mds$ pour l'écologie), un montant divisé par 2 vs les premières annonces et financé par une surtaxe sur les plus hauts revenus
  • La SNCF perd officiellement l'exploitation d'une ligne TER dans la région PACA au profit d'un opérateur privé (Transdev), une première en France (le changement interviendra en 2025)
  • Christine Lagarde (BCE) affirme que "l'élan" de la reprise économique dans la zone euro "ralentit" et prévient que la hausse de l'inflation sera bien "temporaire" mais "plus longue que prévu" 

L'Insee annonce une hausse des naissances de 3% en France en septembre (vs septembre 2020) après +3% également en août indiquant que -- contrairement au 1er -- le 2nd confinement fin 2020 n'a pas eu d'effet sur la natalité

Bruit de bottes

Version Saint James : pour faire respecter les accords de pêche UE-UK post Brexit, Clément Beaune (Sec. d’Etat aux Aff. européennes) a la solution : il faut désormais "parler le langage de la force" avec le UK parce que "le gouvernement Johnson ne comprend que cela". Version Rangers : la présidente taïwanaise confirme cette nuit la présence de soldats US sur son île (une première depuis 40 ans) et dit avoir "confiance" en Washington pour assurer la sécurité de l'île face la menace chinoise.

Réponse immédiate de Pékin (qui revendique toujours sa souveraineté sur Taïwan et ses 23M d’habitants) : "Nous nous opposons fermement à toute forme d'échanges officiels et de contacts militaires entre les US et Taïwan". Plus flippant.

En lire plus sur CNN

Immigration : regardons les chiffres

Et c’est l’OCDE -- peu suspecte de militantisme en la matière -- qui nous les fournit ce matin dans son rapport annuel. Un trop plein ? Chacun est juge mais la France compte 10,2% de sa population qui est "née étrangère à l’étranger" soit certes 2x le niveau de 1946 mais moins que la moyenne actuelle de l’OCDE (13,6%). Une invasion ? Pas cette année en tout cas : en 2020, le nombre de migrants arrivés dans les pays de l’OCDE a diminué de 30% (-21% pour la France) et atteint un plus bas depuis 2003.

Un fardeau ? Selon les mots de l’OCDE : "Si on compte tout ce que l'État dépense sur les migrants, de la santé à l'éclairage public, en passant par la police et les allocations, et ce qu'ils contribuent, on va toujours trouver un écart de contribution budgétaire nette entre -1 et +1% du PIB". Les chiffres.

En lire plus sur BFM

description
The Big Picture

The Big Picture

Et si, non contents de ne pas nous submerger et de ne pas nous ruiner (cf sujet précédent), les migrants constituaient le plus puissant rempart contre l’immigration (incontrôlée) ? Laissez-nous vous donner 3 chiffres supplémentaires.

Chaque année, le montant des transferts financiers des migrants vers leur pays d’origine s’élève à plus de 500Mds$. C’est beaucoup ? C’est 3,5x plus que la totalité de l’aide des pays riches vers les pays pauvres (environ 150Mds$/an).

Donc les plus grands soutiens des pays "exportateurs" de migrants, ceux qui permettent à leurs économies de fonctionner, d’offrir du travail et de financer des infrastructures (routes, hôpitaux, écoles…) et donc de fixer les populations localement en leur offrant des conditions de vie acceptables et des perspectives de futur pour leurs enfants, ce sont les migrants eux-mêmes.

Virez-les de leur pays d’accueil -- si tant est que ce soit possible -- et vous coupez ce flux financier, sans que personne (= aucun Etat) n’ait la volonté ni les moyens de le remplacer. Tout le reste n’est que boniment.

A noter également : la remarquable stabilité des transferts financiers des immigrés. En 2020, malgré le Covid et la dégradation des situations des travailleurs les plus précaires (= souvent les migrants), ils n’ont reculé que de 1,6% et devraient retrouver leur niveau pré-crise en 2021.

En partenariat avec Daniel Féau

L'adresse Féau

Et quelle adresse aujourd'hui ! C'est simple, les superlatifs paraissent inutiles pour décrire les charmes de cet appartement du IIIe arrondissement. Restons-en donc à l'essentiel. Une belle copropriété du XVIIe siècle située rue Barbette entre le Marais et la place des Vosges. Un appartement de 122 m2 baigné de soleil et exposé sud et ouest. Tout le charme de l'ancien rénové avec goût. Les mots nous manquant pour la suite, ces quelques photos devraient finir de vous convaincre. 

Daniel Féau, Belles adresses – À Paris et ailleurs

En voir plus sur le site de Féau

Lire au lit

"Il comprit que sa main, active par-dessus la légère étoffe, venait d'électriser la pointe érigée des seins. La main flatta le beau décolleté, puis s'enfonça dans l'émouvant sillon, et rapidement, avidement, connut les contours, le poids, le satin des deux seins, connut les petits mamelons surexcités". Lucien Rebatet - Les Deux Étendards (1951)

En ce mois consacré aux seins et à l'attention dont ils doivent faire l'objet, TTSO vous livre une petite anthologie thématique de ses lectures érotiques

Se procurer l'ouvrage