Si vous avez passé la journée sur scène

  • Mort de Colin Powell (1937 - 2021), 1er Afro-Américain chef d'Etat-major des Armées US puis secrétaire d'Etat sous GW Bush qui ne s'opposa pas et défendit même la guerre en Irak, une "tache dans (son) bilan" qu'il regretta ensuite
  • La Russie suspend sa mission d'observation auprès de l'OTAN après le renvoi de 8 représentants russes accusés d'espionnage
  • Chine : gros ralentissement de la croissance qui passe de +7,9% au 2e trimestre à +4,9% au 3e trimestre en raison notamment des coupures massives de courant et de la crise du secteur immobilier

Le génial Hector Obalk nous a envoyé une nouvelle vidéo de son spectacle : Toute l'Histoire de la Peinture. Ne cherchez pas, vous ne l’avez pas vu, il s’agit d’une version entièrement réécrite. Et comme il le dit (à propos d’Ingres) à la fin de cet extrait : "quand vous l’aurez vu, vous ne pourrez plus jamais l’oublier". Nous, on va retourner au Théâtre de l’Atelier !

Bruno Le Maire nous répond

A nous et à tous ceux (y compris la Commission européenne) qui notaient que pour diminuer le prix du carburant, la réduction des taxes (60% du prix du litre) pouvait être une solution, le ministre de l’Economie fait observer qu’une baisse d'un centime de taxe, qui ne change rien pour le consommateur, représente "un demi milliard d'euros" en moins dans les caisses de l'Etat. Ce sera donc des "chèques carburant" pour les Français les plus impactés.

Ce qu’il faut comprendre : en refusant la baisse des taxes et en insistant sur son coût, Bruno Le Maire répète, en filigrane, que le "quoi qu’il en coûte" c’est bien terminé. Pour Bercy, le réservoir est vide.

En lire plus sur France Info

Un autre monde

Mark Zuckerberg en rêvait depuis longtemps mais là ça devient très concret : Facebook annonce ce matin le recrutement de 10 000 employés en Europe dans les 5 ans (NLDR : Facebook c’est aujourd’hui 63 000 salariés dans le monde) pour créer le "métavers" (= contraction de méta-univers) un univers numérique mélangeant réalité physique, augmentée et virtuelle où l’on pourra "commercer, travailler, jouer". Bref, un monde parallèle débarrassé des contraintes physiques pour une "révolution aussi grande que l’internet mobile". Un rêve, vraiment ? Lire l’article suivant.

Selon une étude de Bloomberg Intelligence publiée cette année, le marché du "métavers" atteindra 800Mds$ d’ici 2024

En lire plus dans Le Figaro

description

Déjà vu

Si vous avez dépassé 40 ans, cette histoire de métavers (ou metaverse en anglais) doit éveiller quelques vieux souvenirs très pixélisés de Second Life, ce premier essai d’univers digital parallèle. Pourtant, la référence la plus éclairante nous semble plutôt être Player One d'Ernest Cline (2011) et sa version cinéma Ready Player One (Spielberg, 2018). On vous le pitche.

Planète terre, futur proche : la vie est devenue insoutenable (changement climatique, pollution, crise énergétique, famine, …). Seule échappatoire pour les humains, l’OASIS, un système mondial de réalité virtuelle, permettant à chacun une vie fantasmée où rien n’est impossible (= amour, gloire & beauté). Créée par un génie utopiste (le virtuel doit être gratuit et accessible à tous), devenu l’un des hommes les plus riches du monde, l’OASIS devient l’objet de la convoitise avide d’intérêts privés voulant se l’accaparer pour la monétiser (comme une vulgaire boîte de nuit).

On vous passe l’aventure qui s’ensuit (sorte de quête du Graal) pour se concentrer sur les messages du livre/film : destruction de la planète, addiction et contrôle social par le virtuel, pouvoir démiurgique, contrôle monopolistique de l’internet par un intérêt privé. Ça peut rappeler quelque chose.

Avant Cline et Spielberg, c’est Neal Stephenson, romancier "cyberpunk", qui dans Snow Crash (paru en 1992) parle pour la première fois de "métavers"

En partenariat avec PwC

PwC : premiers sur la tech

PwC en est conscient : devenir l'acteur de référence de la création de confiance et de la transformation durable des entreprises implique une maîtrise et une avance technologique uniques. C'est dans ce but que PwC va investir 1 milliard de dollars d'ici 2025 notamment sur des technologies d'automatisation et pour développer l'audit du futur (évaluation d'un éventail plus large de risques, intégration de plus d'informations extra-financières). Et ...

... qu'en France et au Maghreb, le cabinet va doubler ses effectifs sur le cloud, la cybersécurité, la data et l'intelligence artificielle. Ensemble avec PwC, premiers sur la tech.

En savoir plus sur PwC et la technologie

Ah non, pas elle !

L’insupportable bise est de retour ! C’est l’Ifop qui le dit (missionné par le site XLoveCam, sans doute spécialisé dans l’équipement vidéo). Alors que 66% d’entre nous sacrifiions à cette quasi-obligation avant le Covid, le pourcentage était descendu à un quart au plus fort de la pandémie… pour remonter à 49% aujourd’hui. Vite, réinstituons les gestes barrières !

Vous n’êtes qu’à moitié d’accord avec nous. Q du 30/03/2021 (3 000 réponses) : Regrettez-vous la bise systématique disparue avec le Covid (et y repasserez-vous une fois débarrassé/e de ce p… de virus) ? Oui : 47% ; Non : 53%. On vous embrasse (si vous le permettez) et à demain lectrices et lecteurs adorés.

En lire plus sur le site de l'Ifop

description