Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée dans le vert

G7 : nouvelles sanctions "sévères et avec un impact immédiat" prononcées contre la Russie, Macron affirme que Poutine "ne peut et ne doit pas gagner la guerre" (voir sujets suivants)

Economie : Lagarde affirme que la BCE ira "aussi loin que nécessaire" pour faire baisser l'inflation qui est "excessivement élevée" et qui devrait le rester "pendant un certain temps encore"

Covid : le tribunal administratif de Paris reconnait que l'Etat a commis "une faute" en ne conservant pas de stocks suffisants de masques avant la pandémie puis en ayant affirmé que leur port était inutile 

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Same player shoot again

De nouvelles sanctions contre la Russie ? So what ? L’UE en est à sa 6e vague de rétorsions économiques envers Moscou. D’ici la fin de l’année, nos représailles toucheront 2/3 des exportations russes vers l’UE. So what (bis) ? Le rouble est au plus haut, la Chine et l’Inde remplacent les Européens : Moscou est devenu le 1er fournisseur de pétrole de la Chine, New Delhi représente désormais plus de 15% des exportations russes de pétrole vs 1% avant la guerre.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Un tournant

C’est ce qu’a promis le Secrétaire Général de l’OTAN pour le sommet qui s’ouvre aujourd’hui. Et il a raison ! En quelques mois, l’alliance est passée de la "mort cérébrale" induite par des membres désintéressés, à des Etats européens ne considérant plus les 2% du PIB consacrés aux armées comme "un plafond mais un plancher", et à l’objectif d’une remilitarisation de l’est européen (300 000 soldats mobilisables) comme jamais "depuis la guerre froide".

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

La France, économie modèle

C’est passé inaperçu mais hier la Banque de France a annoncé un triomphe national : le solde des exportations et importations de biens ET de services + revenus de nos investissements à l’étranger, qui est résumé dans la balance des transactions courantes, est devenu excédentaire en 2021, c’est la 2e fois en 15 ans. Yalaaaaa ?

Oui yalaaaa, car pour être excédentaire, il faut que les services et nos investissements nous rapportent carrément. Au point de compenser le solde de notre commerce extérieur (exportations – importations de biens) qui a battu ses records de déficit en 2021 : -85Mds€. Bravo donc.

Oui, mais… que dit ce succès de l’économie française ? Que nous sommes à présent devenus une économie de services et surtout une économie de rente et de placements à l’étranger, ou, comme le dit l’économiste Patrick Artus "On compense les effets de la désindustrialisation par le rapatriement des profits des multinationales françaises qui ont délocalisé à l’étranger. En d’autres termes, on remplace le revenu salarial par le revenu du capital".

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

En partenariat avec Aumax pour moi

La carte Métal, l’offre en or d’Aumax pour moi

En matière de services bancaires, il est désormais possible de vous offrir le meilleur sans avoir besoin d’être milliardaire. Oui, avec son offre Métal, Aumax pour moi – la fintech 100% française, filiale du Crédit Mutuel Arkéa – vous donne accès à des services ultra premium. Jugez plutôt : possibilité de rassembler jusqu’à 5 cartes sur votre carte Métal, assurances premium, VIP sur le chat, garantie reprise, du cashback boosté dans plus d’un millier d’enseignes partenaires 

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

La Q de la semaine

Donc mercredi dernier, nous vous parlions de cette méta-étude allemande montrant que les femmes autant que les hommes étaient excitées par le spectacle de la nudité. Maintenant que ce qui fait plaisir à votre partenaire (quel que soit son sexe) est fermement établi, posons une question : prenez-vous, vous, du plaisir à vous montrer nu/e à votre/vos partenaire/s (de lit pas de tennis !). Vous êtes une lectrice adorée, répondez ici, un lecteur également cher répondez là.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn