Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée offline

Energie : RTE alerte sur un risque "élevé" de tensions sur le réseau électrique en janvier et prévient que cela "dépendra largement des conditions climatiques et de la possible survenue d'une vague de froid, même modérée" 

COP27 : les organisateurs se disent "préoccupés par le nombre de questions non résolues" et annoncent la prolongation des négociations jusqu'à demain (samedi) pour essayer d'arracher un accord

UK : l'Office for Budget Responsibility (chargé des prévisions budgétaires) déclare que le revenu disponible des ménages britanniques va chuter de 7% d'ici mi-2024 soit la perte la plus importante enregistrée depuis 1950

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

To beer or not to beer ?

Sûrement pas le plus scandaleux mais le plus révélateur du grand n’importe quoi de cette Coupe du Monde au Qatar : la FIFA annonce qu’aucune bière ne sera vendue dans les stades, ni à leurs abords pendant toute la compétition. Le problème : la FIFA annonçait depuis des mois le contraire (le groupe Budweiser a même payé 75M$ pour être le fournisseur exclusif) et a donc fini par céder, à 2 jours du 1er match, aux pressions de l’Emirat. Résumé de Budweiser sur Twitter : "c’est un peu gênant".

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Le Fiorentino de la semaine : Si vous avez le temps

"... lisez le rapport d'étape sur la restructuration de FTX (géant des cryptomonnaies). Il restera dans les annales. Et dans les livres d'histoires de bulles. C'est à la fois dramatique, des millions de clients floués, des milliards évaporés, un risque systémique pas totalement écarté, et un dirigeant que tout le monde voulait rencontrer. Et comique, car on a l'impression d'avoir une société gérée par une bande de copains totalement déjantés, qui étaient venus là pour s'amuser et faire la fête et qui se termine en "very bad trip". Le rapport parle de lui-même : il n'y avait aucun contrôle au sein de l'entreprise, 

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. Avec des hommes qu’on aime.

Samedi, nous répondrons à l’invitation de notre copain Olivier Goy (un type remarquable, on vous en a déjà parlé ici notamment) dont la fondation photo4food organise une exposition de 70 photos dont 100% du produit de la vente servira à lutter contre la pauvreté en France (pour se convaincre -- s’il en est besoin -- de l’utile de cette cause, lire notre sujet central d'hier). Le vernissage, ouvert à tous, se tiendra sur le lieu de l’exposition (Hôtel de Sauroy - 58 rue Charlot à Paris dans le 3e), on nous y promet une entrée gratuite et une "véritable radiographie du meilleur de la photo contemporaine". Par ailleurs, nous y verrons notre copain, et avec un peu de chance, nous vous y croiserons (nous y serons sur le coup de 11h30). Difficile de demander plus ou mieux à un samedi matin.

Dimanche, nous serons -- bien entendu -- rue Champollion ! Les habitués de notre 2Do savent à quel point nous sommes des fidèles des cinémas qu’abrite ce petit sentier lumineux du 5e arrondissement. Mais cette fois ce sera spécial. Pour la première fois, les 3 cinémas de la rue (Champo, Reflet, Filmo) se sont regroupés pour organiser conjointement une rétrospective Louis Malle et ce dimanche on annonce les Amants à 13h30 à la Filmo, Ascenseur pour l’échafaud à 13h45 au Champo et Le Voleur à 13h50 au Reflet. Si nous trouvons que le premier a beaucoup vieilli, le dernier (dont nous vous avons parlé mille fois, ici, ou ) compte parmi nos 5 films préférés et le second est incontestablement un chef d’œuvre central de l’histoire du cinéma. C’est donc entre le Champo et le Reflet que notre cœur balancera en ce tout début d’après-midi. Quel que soit notre choix final, nous savons que ce même organe – celui avec lequel on regarde les films qu’on aime – sera comblé.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn
En partenariat avec Ruinart

Secret Ruinart

Surtout n’en parlez pas ! Pendant 10 jours, au cœur de Paris, Ruinart ouvre la Maison 1729, un bar éphémère et secret. Sur réservation, venez découvrir le terroir, la vinification et le mystère de la plus ancienne maison de champagne lors d’une promenade immersive dans un lieu confidentiel. Découvrez le Dom Ruinart 2010, Blanc de Blancs d’exception révélé cette année ou réservez un brunch, déjeuner ou dîner dont les accords mets-vins sont signés de grands chefs. Mais chut, n’en parlez à personne !

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

La bande son du week-end : First Aid Kit - Palomino

Soyons clairs, musicalement non plus, tous les week-ends ne se valent pas. Soyons clairs (bis), celui qui s’annonce est une fête : nos filles favorites sortent leur nouvel album. Oui lectrices et lecteurs à l’ouïe fine, les deux sœurs suédoises de First Aid Kit sont de retour, un peu moins country, un peu plus pop, toujours sublimes. Voix, paroles, mélodies et arrangements confondus. Contre la dureté des temps, nous avons notre trousse de secours.

A écouter sur Spotify ici →

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Le podcast du week-end : Crimes en série

Avouons-le tout de suite, il est chez nous un plaisir coupable qui dépasse tous les autres : les récits d'enquêtes criminelles. Alors ce week-end, on fera le plein de faits divers avec la série de podcasts Crimes en série, qui, chaque semaine, revient longuement sur les dessous d'un crime sanglant et nous plonge dans les coulisses de l'enquête qui a suivi. On s'attend à frissonner et avouons-le (bis) ce sera un peu de plaisir. Coupable. 

Ecouter "Crimes en série", un podcast original Spotify →

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

C’est vendredi et nous l’avons bien mérité

Oui, après une semaine d’actualité particulièrement anxiogène, vous – et nous ! – avons bien mérité, cette démonstration en 10 extraits de films (US) que – comme nous vous le disions mercredi – sexe et rire vont, si on peut dire, main dans la main. Alors bien sûr, ces 8min30 ne sont pas du Louis Malle mais, en ce vendredi soir, on a pensé qu’elles constituaient néanmoins, et précisément, le festival dont nous avons besoin. Enjoy ;-)

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn