Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée au chaud

Coupe du Monde au Qatar : les joueurs iraniens refusent de chanter leur hymne national, 7 fédérations européennes renoncent à porter le brassard "One Love" en faveur de la diversité après les menaces de la FIFA, de nombreux spectateurs se plaignent du froid dans les stades à cause d'une clim' trop forte

Guerre en Ukraine : l'OMS dit redouter un hiver "menaçant la vie" de millions d'Ukrainiens alors que la moitié des infrastructures énergétiques du pays sont "hors d'état de fonctionner" après des frappes russes

Crise énergétique : Bruno Le Maire promet de ne "laisser tomber aucune entreprise française" avec des aides qui seront versées d'ici "quinze jours à trois semaines"

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

On passe à la couleur

Le gouvernement précise sa réforme de l’assurance-chômage qui entrera en vigueur en février. En mode feu bicolore : 1) La période "rouge" : le chômage est > 9% ou monte de 0,8 point sur un trimestre, rien ne change : indemnisation de 2 ans maximum. 2) La période "verte" : le chômage est < 9% ou baisse pendant 3 mois consécutifs, la durée d’indemnisation est "rabotée de 25%". L'objectif : "100 000 à 150 000 retours à l’emploi supplémentaires" dès 2023. 

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Il est temps

Cette fois, c’est fini : dans un rapport présenté ce matin, le FMI annonce que la France doit désormais "commencer la consolidation budgétaire". En clair, il est temps d’"arrêter le quoi qu’il en coûte" et les boucliers tarifaires tous azimuts afin de réduire déficit et dette publics. Principales pistes d’économies évoquées par le FMI : un meilleur ciblage des aides énergétiques et -- quel hasard -- une réforme des retraites et de l’assurance-chômage.
Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

Réveillon : on a le menu

Le panéliste IRI publie les chiffres des ventes en grandes surfaces en France sur la semaine du 7 au 13 novembre. Noël s’annonce… très 2022 !

Par rapport à la même semaine l’année dernière, les ventes de foie gras s’écroulent de 25% et celles de chocolat de 20%. Certes, la grippe aviaire et l’inflation ont fait exposer les prix du précieux pâté (+30%), mais pour les Mon Chéri l’explication marche moins bien…

Plus frappant encore : les produits dont les ventes s’envolent. Passons sur les insecticides (+20%, merci le mois de novembre aux températures de mai) et concentrons-nous sur les achats alimentaires : +20% pour les "gâteaux apéritifs extrudés" et le vermouth, +22% pour les maquereaux en conserve, +23% pour les boissons énergétiques.

Le 24 au soir, il faudra se ruer sur les Monster Munch et le Red Bull/Martini car ensuite ce sera maquereaux au vin blanc !

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

En partenariat avec Goldman Sachs

Goldman Sachs : 10 000 Small Businesses

Forte de 12 ans d’expérience aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, la Fondation Goldman Sachs, en partenariat avec l’ESSEC, a lancé son programme 10 000 Small Businesses en France. Entièrement financé par la fondation, c’est le seul cursus (16 jours sur 5 mois) en France exclusivement réservé aux patrons de petites entreprises et destiné à leur apporter des connaissances et compétences immédiatement applicables dans les domaines essentiels du développement de leur société.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Double peine

La durée des allocations chômage va donc désormais s’adapter au contexte économique. Une logique qui peut se comprendre pour Bercy mais qui ne s’applique pas à tout. Votre couple par exemple : selon une méta-étude récente réalisée par l’Institut national d'études démographiques (Ined), "être au chômage plutôt qu’en emploi augmente de 50 % le risque de séparation pour les hommes" et de "40 % pour les femmes". Mais plus intéressant, la corrélation chute en période de "chômage élevé".

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn