Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée à brasser

Remaniement : nouvelles consultations Macron-Attal, le PM annonce le report du séminaire gouvernemental avec l'équipe élargie prévu demain (= pas de remaniement avant jeudi)

Guerre à Gaza : l'Egypte et le Qatar annoncent un "nouveau cycle de négociations" dès jeudi au Caire pour rétablir "le calme à Gaza" et permettre un échange otages contre prisonniers

Terrorisme : Salah Abdeslam -- seul survivant des terroristes du 13 novembre 2015 -- a été transféré de Belgique vers une "prison de la région parisienne" pour y purger "sa peine de perpétuité incompressible"

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Utile

A la cérémonie d’hommage aux victimes françaises du 7 octobre, Emmanuel Macron dénonce "le plus grand massacre antisémite de notre siècle". Et, rappelons-le, avec 42 morts, le 7 octobre est aussi l’attentat le plus meurtrier pour des Français derrière le 13 novembre 2015 (130 morts) et le 14 juillet 2016 à Nice (84). Un hommage d’autant plus utile que selon un sondage Harris Interactive du jour, près de la moitié des Français pensent qu’il n’y a eu aucun ou moins de 10 morts côté français lors des attaques du Hamas

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Un motif de réjouissance

Les douanes annoncent qu’en 2023 le déficit commercial (exportations - importations) de la France est repassé sous les 100Mds€, une baisse "inédite" de près de 40% vs le "record" établi en 2022. La cause : "presque exclusivement" la chute des prix des hydrocarbures mais aussi, un peu, le retour en forme de notre nucléaire. Là où pour la 1ère fois, la France avait dû importer de l’électricité en 2022, elle a augmenté de 11% sa production d’électricité en 2023 et en a consommé moins pour redevenir exportatrice nette.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

Les stars et les équipes : la suite

Voilà donc presque 1 mois qu’on attend de connaître la composition complète de l’équipe gouvernementale. Comme, visiblement, Macron et Attal ont du mal, rappelons-leur quelques sains principes de composition d’équipe.

D’abord, les petites équipes sont appropriées quand on veut tout casser, tandis que les grandes sont plus aptes à gérer l’existant. On saura donc bientôt si la "Révolution" reprend…

Ensuite, sous peine de nuire à la performance collective, il faut éviter que trop de superstars ne se bousculent. Là, pas de danger…

A ces conseils, on peut ajouter une étude récente de Denisa Mindruta et de ses collègues sur une question éternelle : l’importance relative des stars et des équipes. Après avoir étudié 555 collaborations entre scientifiques, l’étude conclut que les stars sont décisives dans 15% des cas, le reste des équipes dans 9%. Pour tous les autres cas – donc la grande majorité –, c’est… les deux, mon général. Les "étoiles" brillent parce qu’elles bénéficient de la "constellation", et réciproquement.

Conclusion des auteurs : les stars ont intérêt à "laisser leur ego au vestiaire". On doute que ce soit le cas au conseil des ministres… mais ça vaut aussi pour vous !

Tous les mercredis, Olivier Sibony (prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.  

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

En partenariat avec l’Institut du Cerveau

Un milliard

Un milliard : c’est le nombre d’entre nous à être atteints d’une maladie neurologique ou psychiatrique soit une personne sur 8 dans le monde. Maladies du grand âge (une petite fille sur deux qui naît aujourd’hui sera centenaire), mais aussi des autres stades de la vie (l'âge moyen du début des symptômes de la sclérose en plaques est 30 ans), progresser dans le traitement des affections du système nerveux est une urgence mondiale pour laquelle la France s’est dotée d’un instrument sans équivalent : l’Institut du Cerveau

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Notre contribution au Sibony : LA star

Il y aurait donc un bon usage de la star au gouvernement, comme en entreprise (cf 30 Second MBA plus haut)… mais en tout cas pas au lit ! Selon une étude de 2014 du site Gleeden (immense caution scientifique), le glamour ne fait pas recette ! Si faire l'amour avec une star est une envie pour 32% des Françaises et 24% des Français, coucher avec un/e inconnu nous fait bien davantage fantasmer (f : 68%, h : 61%)… Oubliez Brad Pitt/Scarlett Johansson, sortez prendre un verre…

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn