Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée à sonner

Inflation : Elisabeth Borne refuse toute taxe sur les "superprofits" mais demande aux entreprises "d'aider les Français" et de "baisser les prix" (voir sujet suivant)

Transparence : le gouvernement annonce qu'il va limiter le recours aux cabinets de conseil avec un plafonnement à 2M€ maximum par prestation (NDLR : depuis 2015, seuls 5% des contrats passés par l'Etat avec des cabinets ont dépassé ce plafond)

En parlant de consultants : un rapport du BCG affirme que le marché des cryptomonnnaies va connaître "beaucoup de croissance" d'ici 2030  avec un nombre d'utilisateurs qui va quadrupler (1Md vs 300M aujourd'hui)

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Il y a quand même un problème

Donc aujourd’hui on apprend simultanément que 1) EDF enregistre sa pire perte ever : -5,3Mds€ au 1er semestre. Merci les pannes de réacteurs et le bouclier tarifaire. Et 2) à 10Mds€, Total double son bénéfice au 1er semestre 2022 (vs S1 2021). Merci l’envolée du prix de l’énergie sur fond de guerre en Ukraine. Rappelons que 1) l’Etat va débourser 10Mds€ pour racheter à 100%/sauver EDF et 2) qu’au cours de ses deux derniers exercices Total n’a pas payé d’impôt sur les sociétés en France...

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Dans le mur

Année de m… pour Meta (Facebook) qui annonce hier que ses revenus ont baissé pour la 1ère fois de son histoire au Q2. Certes, le recul est limité (-1%) mais la rentabilité, elle, est en chute libre (-36%). Sa branche "réalité virtuelle" (= le métavers), sur laquelle Facebook a parié tout son avenir plombe les comptes (2,8Mds$ de pertes au Q2). Mais Zuckerberg y croit toujours : "le métavers va nous permettre de générer des millions de milliards de dollars dans le futur".

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

La 2 Read de l’été

Cet été, on va lire deux trucs. Hautement recommandés.

Par le camarade Koenig qui, malgré son refus du diktat des listes de lecture, nous a quand même dit : "Tu dois lire Au Commencement était, le livre de David Graeber et David Wengrow (tous les deux intellectuels et anthropologues américains, Graeber ayant notamment été le penseur d’Occupy Wall Street et le créateur du concept de Bullshit Job, NDLR). Ce livre a vocation à devenir aussi important que Le Capital ou Le Contrat Social (mazette ! re NDLR), il renverse tout notre système de pensée et la centralité de la philosophie des Lumières… Appuyés sur des histoires et des faits précis, il montre la diversité des racines et des formes de l’organisation sociale et de la démocratie… ce livre, c’est l’anti « There is no alternative », il ouvre des champs inexplorés, on en parlera encore dans 100 ans". On craint un peu que 100 ans soit précisément le temps que nous prendra la lecture de ces 752 pages… mais promis, on s’y colle !

Et même si on ne s’y colle pas, ça ne nous empêchera pas d’en parler, car un ami banquier londonien doté d’un solide sens de l’humour (ça aide) nous a offert l’autre jour le livre qu’on a attendu toute notre vie : Comment parler des livres que l'on a pas lus ? On se délecte d’avance de ces 162 pages (oh la politesse de la brièveté !) écrites par Pierre Bayard, prof lettre à Paris 8 et également auteur de Comment parler des lieux où l'on n’a pas été ? et Comment parler des faits qui ne se sont pas produits ?. Si ces deux titres ne suffisent pas à vous convaincre, laissez-nous vous lire ce passage du prologue : "D’après mon expérience, il est tout à fait possible de tenir une conversation passionnante à propos d’un livre que l’on n’a pas lu, y compris, et peut-être surtout, avec quelqu’un qui ne l’a pas lu non plus". L’ambition de notre été – de notre vie ? – résumée en une phrase.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

En partenariat avec Chance

Saisissez votre CHANCE

Pendant les vacances, on vous propose un petit test : envisagez votre rentrée au bureau. Une grosse boule vous pèse immédiatement sur le ventre ? Il est peut-être temps de changer quelque chose, il est peut-être temps de profiter de l'été pour passer à CHANCE. CHANCE c’est un parcours de coaching 100% en ligne et finançable avec votre CPF pour faire le point sur votre vie pro. Des exercices d’introspection et des tests de personnalité à faire depuis votre ordi ou téléphone cet été et des visios avec un coach certifié.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Pourquoi faire l’amour ce 28 juillet (et tous les matins de l’été) ?

Mais parce que ce que chante Catherine Ringer a force de loi (et, par ailleurs, fait la preuve définitive de la puissance de feu érotique dont est capable une femme de 50 ans. Cf vidéo en tête de cette newsletter) ! Cet été, citant les divins Rita Mitsouko, tous les matins, voilà ce que nous murmurerons à la personne qui a l’infinie gentillesse de partager notre lit :

"Le jour se lève et j'irais bien danser
Avec les feuilles du peuplier
La lune pâle traîne encore un peu
Regarde la, elle ferme les yeux

Oh mon amour, la belle heure pour s'aimer
L'aurore dans ton corps fait couler la rosée
Le ciel est clair et l'air est encore frais
Par la fenêtre ouverte triomphe l'été !"

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn