Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée (de retour) à la maison

UK : Liz Truss (47 ans, ex Min. Aff. Etrangères de Johnson, ligne très libérale) va devenir ce mardi Premier ministre (la 3e femme à occuper ce poste) après sa large victoire au congrès du parti conservateur

Guerre en Ukraine : l'administration russe occupant la région de Kherson (sud du pays) annonce le report du référendum sur le rattachement de ce territoire à la Russie en raison de la contre-offensive ukrainienne

Energie : Emmanuel Macron rappelle que "l'’Allemagne a besoin de notre gaz et nous avons besoin de l’électricité produite dans le reste de l’Europe dont l'Allemagne" (NDLR : Berlin dit aujourd'hui craindre de ne pas pouvoir remplir ses stocks de gaz avant l'hiver)

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Ça va être dur

Cette fois c’est dit. 24h après que Medvedev (ex n°2 de Poutine) a annoncé que l’Allemagne avait "déclaré une guerre hybride contre la Russie", Peskov, le porte-parole officiel de Poutine, annonce aujourd’hui que les livraisons de gaz russe vers l’Europe -- volontairement réduites -- ne reprendront pas tant que le "collectif occidental" ne lèvera pas ses sanctions contre la Russie. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule l’Opep+ (Arabie Saoudite & alliés + Russie & alliés)
Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Ça (aussi) va être dur

L’Allemagne a donc annoncé un plan de 65Mds€ pour aider ses citoyens les plus modestes à supporter le renchérissement de l’énergie et l’inflation. De loin l’effort le plus significatif dans l’UE. Mieux, le ministre des Finances allemand annonce que tout cela se fera sans augmenter la dette publique (seulement 70% du PIB, 40 points de moins qu’en France) en particulier grâce à une contribution obligatoire sur les "gains fortuits" perçus par les énergéticiens.
Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

Si, ça marche !

Ainsi donc, "la croissance" serait l’autre nom de la destruction de la planète. Sans nécessairement vous prendre pour Aurélien Barrau face au MEDEF, chaque fois que nous nous inquiétons de la faiblesse de la progression du PIB, vous êtes nombreux à nous reprocher notre "religion de la croissance". Et comment ne pas vous donner raison alors que nous-mêmes écrivions, pas plus tard que mercredi dernier : "Climat : la concentration de CO2 dans l'atmosphère a atteint un nouveau record en 2021 en raison de la reprise de l'activité mondiale post-Covid".

Et pourtant ! Ce week-end, nous avons lu un truc qui nous donne espoir ! Max Roser, chercheur à Oxford et fondateur du site Our World In Data a procédé à la comparaison de la progression du PIB et de celle des émissions de CO2 de 25 économies de la planète sur la période 2005-2019. Baooooommm !

Pour toutes les économies étudiées on observe un découplage entre progression du PIB et progression du CO2. Quelques exemples : de 2005 à 2019 aux US PIB : +28+%, CO2 : -15%, France : +18%/-22%, Allemagne : +24%/-21%, Singapour : +96%/-19%, Irlande : +81%/-42%.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

En partenariat avec Uber

Oui c'est moins cher

Balayons tout net cette idée reçue : "plus vert" n'est pas toujours synonyme de "plus cher". La preuve, avec l'option Uber Green, Uber vous donne la possibilité de vous déplacer de manière plus durable en ne voyageant qu'à bord de véhicules hybrides ou électriques tout en bénéficiant du tarif le plus avantageux de l'application (hors option de trajets partagés avec UberX Share). Le meilleur pour la planète est aussi au meilleur prix. Et c'est tant mieux. 

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Alors cette rentrée ?

Constitution du cartable, signature des papiers administratifs, recueil des emplois du temps, inscriptions aux activités extra-scolaires… Le cortège de réjouissances de septembre a-t-il été scrupuleusement réparti dans votre couple cette année ? Si ça n’est pas le cas, faites donc lire à Monsieur (soyons sérieux, on sait qui se tape les corvées) cette étude parue dans The Conversation montrant que la libido des femmes "s’envole" dès que la répartition des tâches ménagères est équitable…

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn