Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée à faire l'histoire

Gaz : la Commission française de Régulation de l'Energie se dit "plutôt confiant sur la possibilité de passer l'hiver en France sans gaz russe" et "si restrictions il y a, ce sera côté entreprises"

Expulsion de l'imam Iquioussen : la préfecture du Nord privilégie le scénario d'une fuite vers la Belgique, le Maroc annonce refuser de l'accueillir sur son territoire 

Climat : la concentration de CO2 dans l'atmosphère a atteint un nouveau record en 2021 en raison de la reprise de l'activité mondiale post-Covid (source : rapport annuel de l'agence américaine NOAA)

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Next steppe

Certes Poutine concède à Gorbatchev "un impact énorme sur l’histoire du monde"… mais, en lui refusant probablement des funérailles nationales samedi, on devine à quel point il apprécie cet "impact". Il suffit d’ailleurs d’écouter les chaînes de télé russes pour avoir le vrai sentiment du Kremlin : la patronne de Russia Today déclare aujourd’hui : "Gorbatchev est mort, il est temps de rassembler ce qui a été fragmenté". C’est clair.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Qui paye

… l’inflation ? Les comptes nationaux trimestriels de l’Insee sortis aujourd’hui nous renseignent. Au 2e trimestre 2022, sur fond de bonne surprise -- un rebond du PIB de +0,5% -- le pouvoir d’achat des ménages a continué à baisser -1,2% (après presque -2% au T1), tandis que le taux de marge des entreprises rebondit vers des moyennes hautes (> 32%) en raison "d'une progression des salaires moins dynamique que (l’inflation)". C’est clair (bis).

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

Une très bonne année

Donc aujourd’hui Eurostat annonce un record d’inflation pour la Zone Euro : +9,1% au mois d’août. Le responsable ? Les prix de l’énergie qui – sur un an – progressent de 38% ! Une cata ? Pas pour tout le monde.

The Economist a fait les calculs : entre l’explosion des prix de l’énergie et la réduction des importations sous le coup des sanctions, la Russie (11e économie mondiale) va engranger cette année 265Mds$ d’excédent commercial. C’est bien simple, personne ne fait mieux dans le monde sauf la Chine. Dit autrement, selon les mots de François Lenglet ce matin sur RTL, "la Russie est littéralement noyée sous le cash et les sanctions n’ont servi qu’à remplir les coffres de Poutine".

Des sanctions contre-productives ? "Non" dit The Economist, qui prévoit une Russie confrontée à 20% de ses avions cloués au sol, la privation d’innovations technologiques et la fuite des cerveaux à l’horizon 3 à 5 ans.

Du sérieux certes… mais 3 à 5 hivers cumulant pertes de pouvoir d’achat et incertitude énergétique, ça risque aussi de faire drôlement long vu de Berlin, Paris ou Londres… 

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

En partenariat avec Le Bon Marché Rive Gauche

Concept inédit

Remonter le temps et goûter au Paris du Second Empire : c’est l’expérience unique que vous propose Le Bon Marché Rive Gauche en collaboration avec Crumble Production. Du 2 septembre et jusqu'au 30 décembre, le magasin de la rue Sèvres se transforme, à la nuit tombée, en un théâtre immersif autour d’une adaptation libre du Bonheur des Dames. Mais attention, ici, les acteurs comme les spectateurs, ne sont plus cantonnés à une scène mais déambulent librement dans le magasin. Et dès lors, la magie du lieu opère....

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

La nostalgie camarade

Puisqu’il est question de fin de l’URSS aujourd’hui, rappelons ces travaux très sérieux cités par le NY Times qui concluent que l’épanouissement sexuel des femmes fut bien supérieur pendant la période communiste que post effondrement soviétique. L'explication ? Le régime communiste, pour totalitaire qu'il fût, portait aussi un projet d’égalité des sexes et en particulier un affranchissement économique des femmes, condition fondamentale du plaisir partagé.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn