Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée à l'attendre

Guerre en Ukraine : les enquêteurs de l'ONU annoncent que des "crimes de guerre" ont été commis depuis le début de l'invasion russe

Russie : la presse indépendante russe affirme que la "mobilisation" annoncée mercredi par Poutine concernerait finalement 1,2M de personnes et non 300 000

Italie : selon les derniers sondages, le parti Fratelli d’Italia (extrême droite) devrait devenir dimanche la 1ère force politique du pays avec 24 à 26% des voix, devant le Parti Démocrate (22-24%)

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Côte de beaufs !

Les côtes de bœuf "symboles de virilité" à déconstruire. Vous vous souvenez de la phrase de Sandrine Rousseau ? On est sûr qu’elle a animé plus d’un de vos dîners ! Voilà donc de quoi s’amuser un peu plus ce week-end : l’Ifop publie un sondage selon lequel 56% des hommes français se classent parmi les "viandards". Ce qui semble un peu dépasser le seul périmètre des goûts gastronomiques. Parmi les consommateurs quotidiens de viande, par exemple, 47% disent qu'"il faut que les femmes effectuent plus d’activités ménagères que les hommes",

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Le Fiorentino de la semaine : Changement d'ambiance

... dans la tech. Facebook va virer 10% de ses salariés. Google a suggéré à certains de ses salariés d'aller chercher un autre job. Un bon tiers des start-ups non rentables (un mot qu'elles avaient totalement oublié...) ne vont pas pouvoir lever de l'argent pour rester en vie et vont donc tomber. Résultat : une détente dans le marché de l'emploi tech qui était très largement déséquilibré il y a encore quelques mois. Certaines banques d'affaires de Wall Street voient revenir des profils à l'embauche qu'elles n'avaient pas vus depuis plusieurs années".

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. D’amour, de vie et de mort.

Samedi, comme tout le monde nous semblera-t-il, nous irons faire la queue devant le Musée d’Orsay pour voir l’exposition "Munch, un poème d’amour de vie et de mort". Passons sur ce titre que – vous vous en doutez – nous adorons, pour vous le dire tout de go : nous nous attendons à l’exposition de notre vie. Nous vouons un culte à Munch dont la dernière expo à Orsay remonte à 30 ans. Pour nous, il est à la fois peintre du malaise et également le Nabi ultime avec qui seul Bonnard rivalise. Nous prendrons notre part de l’angoisse, mesurant avec frisson à quel point celle du début du XXe a les traits de nos cauchemars actuels, et nous accueillerons aussi tout ce qui nous est offert de beauté. Nous savons ce qui l’emportera. Samedi, laissant la mort à l’ennui des files d’attente, nous prendrons notre billet pour l’amour et pour la vie.

Dimanche, d’amour et de vie, il sera encore question. Et de mort aussi. Choqué par un crime d’Etat ignoble, l’Iran -- en tout cas une partie -- se soulève, au nom de ses droits les plus essentiels. Les mollahs leur opposent leur seul projet : la mort. Epargnés par ce combat pourtant universel, c'est donc avec admiration que nous partirons à la découverte de société iranienne dont, avouons-le, nous ignorons quasiment tout. Arte a mis en ligne la série Happiness, sorte de road movie à travers l’Iran réalisé par un jeune réalisateur iranien. 15 épisodes de 5 minutes. 1h15 qui ne fera pas de nous des experts, mais que nous dédierons à l’amour et la vie et à ceux qui les défendent.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

En partenariat avec LELO

C’est vendredi et vous l’avez bien mérité

Oui, en cette rentrée où nous sommes tous déjà menacés d’épuisement – nous vous en parlions mardi – nous avons bien mérité des instants d’intimité, de douceur et de plaisir. Seulement pour s’abstraire d’une actualité uniformément anxiogène, il nous faudra convoquer des moyens d’une puissance extraordinaire. La double stimulation du LELO Enigma Cruise représente un stade ultime dans l’escalade. Celle du plaisir. La seule que nous méritions.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

La bande son du week-end : Arctic Monkeys - There’d Better Be A Mirrorball

Certaines chansons font plus que nous toucher, elles nous obsèdent… au point que, des semaines durant, nous les écoutons en boucle à l’exclusion de toute autre. C’est rare et souvent douloureux (souvenez-vous de ça, ou de ça ou encore de ça). Heureusement parfois ça fait moins mal mais ça vous tient quand même et vous sentez bien que c’est dans les entrailles que ça se passe. En ce mois de septembre ce sont les Arctic Monkeys qui nous font le coup avec un single à tomber. On passera ce week-end comme on a passé la semaine : sur repeat.

A écouter sur Spotify ici →

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Le podcast du week-end : Oyez Oh Yeah

Aaaaah quelle joie ce week-end de retrouver l'un de nos podcasts favoris : Oyez Oh Yeah, l'histoire de France comme vous ne l'avez jamais entendue, savant mélange d'érudition et de culture pop, le gai savoir tel qu'on l'aime. Et pour lancer cette nouvelle saison, le 1er épisode s'intéresse aux enfants dans l'histoire avec cette question qui nous intrigue : ont-ils toujours souffert dans le passé comme c'est le cas dans tous les films historiques ? Passionnant. 

Ecouter le podcast Oyez Oh Yeah sur Spotify →

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn