Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée en noir

Rabibochage : après la rencontre Macron-Scholz, la France et l'Allemagne saluent un "dialogue constructif" malgré l'annulation de la conférence de presse commune

Emploi : le nombre de chômeurs de catégorie A (= aucune activité) est resté stable au 3e trimestre en France (sur l'année la baisse est de -11% avec un plus bas niveau atteint depuis 10 ans en septembre)

Ehpad : avec plus de 9,5Mds€ de dette, le groupe Orpea annonce se placer sous protection judiciaire pour pouvoir négocier avec ses créanciers (NDLR : depuis janvier la valorisation boursière du groupe a chuté de 90%)

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Si vous aviez des doutes

Presque novembre et toujours cette impression d’être en mai (+7° vs normales saisonnières). Au cas où vous en douteriez, à 2 semaines de la COP 27 organisée en Egypte, l’agence de l’ONU pour le climat prévient aujourd’hui que le monde est "encore très loin" de pouvoir tenir l’objectif de limiter le réchauffement climatique à +1,5°. Concrètement, là où il faudrait faire baisser les émissions mondiales de CO2 de 45% d’ici 2030 (vs niveaux de 2010)…

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Pourvu que ça tienne

Google annonce cette nuit avoir enregistré au 3e trimestre sa plus faible croissance depuis 9 ans. Le constat est le quasi le même chez Microsoft qui n’avait pas connu pareil ralentissement depuis 5 ans. Résultat : 200Mds$ de valo boursière envolés en une nuit pour les deux. Et n’attendez rien de bon côté Meta (Facebook) qui présente ses chiffres ce soir : les marchés anticipent -5% de CA et une nouvelle perte d’abonnés. Pas encore la sidérurgie mais déjà moins le rêve californien.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

Comment devenir plus efficace grâce au multitasking (ou à son apparence…)

Vous l’avez déjà lu ici et ailleurs : le multitasking, ça ne marche pas ! Quand on fait plusieurs choses à la fois, on bascule sans cesse de l’une à l’autre, en perdant du temps et de la concentration à chaque fois. Résultat : notre performance décroît, et bien plus que nous ne le pensons.

Trois chercheurs de Wharton et Yale ont pris le problème autrement. Un même travail, observent-ils, peut souvent être considéré soit comme une seule tâche, soit comme du multitasking. Les chercheurs ont donc demandé à des sujets de faire le même travail (comme "regarder et transcrire une vidéo"), mais en le présentant soit comme une tâche unique, soit comme un test de leur capacité à multitasker.

Résultat : ceux chez qui on a créé "l’illusion du multitasking" sont plus attentifs et plus productifs ! Car multitasker, c’est difficile, mais aussi socialement important (93% des sujets se décrivent comme "multitaskant mieux que la moyenne"…) Et donc, croire qu’on multitaske, ça motive.

La conclusion s’impose : quand vous managez le stagiaire, veillez à ce qu’il ne fasse qu’une chose à la fois… mais dites-lui qu’il est en train d’en faire trois ! 

Tous les mercredis, Olivier Sibony (prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

En partenariat avec Malakoff Humanis

Et maintenant ?

Le dernier baromètre Malakoff Humanis l'a bien démontré : avec 40% des salariés arrêtés au moins une fois cette année (+ 10 points vs 2011), l'absentéisme maladie reste un problème majeur. Alors pour faire baisser ce chiffre, Malakoff Humanis a interrogé Anne-Sophie Godon-Rensonnet (directrice des services du groupe) et Adrien Chignard (psychologue du travail). De leur riche conversation, on retiendra quelques solutions clés : mener une analyse fine des données de l’absentéisme (seule 1 entreprise sur 2 le fait aujourd'hui) 

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Notre contribution au Sibony

Multitasker (vraiment) serait donc à proscrire (cf le 30 Second MBA plus haut). Nous encourageons les 17% d’entre vous qui – en 2013 – nous confessaient avoir déjà tapé un texto alors qu’ils faisaient l’amour à en prendre bonne note. Nous notons par ailleurs qu’à la suite de notre sondage d’hier ("sur toute votre vie sexuelle, comment a évolué le niveau érotique de vos partenaires ?) plus de la moitié d’entre vous rapporte une "amélioration".

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn