Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée au labo

Brésil : 300 arrestations après l'invasion hier des principales instances démocratiques, Lula promet que les émeutiers seront "tous punis" ainsi que ceux qui "ont financé ces manifestations"

Commerce : le déficit commercial français atteint 159,5Mds€ en novembre sur un an. Sur l'année 2022, il devrait dépasser les 160Mds€ soit presque x2 par rapport au précédent record (85Mds€ en 2021)

Pouvoir d'achat : la BCE prévient que la hausse des salaires risque d'être "très forte" en 2023 dans la Zone Euro par rapport aux "tendances historiques" (= environ +5%)

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Pour une fois

Cet après-midi, l’ONU annonce que la couche d’ozone – qui filtre les rayons UV du soleil nous empêchant donc de griller – est en "bonne voie" pour se reconstituer entièrement (d’ici 40 ans). La preuve que l’action climatique est possible et qu’elle paye ! Le "trou" dans la couche d’ozone a été détecté au début des 80s et a mené rapidement au protocole de Montréal (1987). Depuis,198 Etats l’ont ratifié et interdit les gaz nocifs – les CFC et halons – pourtant très courants dans les frigos/aérosols.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Des docteurs

Pas pour sauver l’hôpital mais l’industrie française. Le gouvernement annonce ce matin un nouveau plan de 500M€ pour aider les docteurs (au sens PhD) à devenir des patrons de start-ups. L’enjeu : s’appuyer sur l’excellence de leur formation académique pour faire émerger les deeptechs et les technologies de rupture qui seront au cœur de l’économie mondiale de demain. L’objectif : 500 nouvelles deeptechs/an d’ici 2030, 2x plus qu’aujourd’hui. Il y a urgence (voir sujet suivant).

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

Le chic

On apprend donc qu’en 2022, le CAC 40 a distribué 80Md€ à ses actionnaires sous forme de dividendes (56Mds) et de rachats d’actions (24Mds). Tous records battus.

Loin de nous l’idée de nous offusquer de la rémunération des investisseurs, mais à l’heure où la France met 500M€ pour générer des vocations d’entrepreneurs chez les chercheurs (cf sujet précédent), quelques réflexions.

En 10 ans, le montant des dividendes versés aux actionnaires en France a doublé. Qui a payé ? Les boîtes du CAC, bien entendu, mais aussi leur effort de recherche… là où ça compte ! Sur les 15 dernières années, la part des entreprises françaises dans les dépenses privées de R&D tech mondiales est passée de 6% à 2%.

Résultat : on ne trouve aucune boîte française dans les 50 plus grosses valo de la tech dans le monde, aucune non plus dans les principaux investisseurs dans les batteries ou les semi-conducteurs, l’âge moyen des entreprises qui composent le CAC est de 105 ans et la valo de l’indice tient à 35% à 4 boîtes du luxe (LVMH, L’Oréal, Hermès, Kering). La 5e économie du monde a le chic de la décadence.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

En partenariat avec BNP Paribas Banque Privée

Investir en 2023

A-t-il jamais existé une année simple et sans embûches pour votre épargne ? Si l’honnêteté commande de répondre non, il n’est pas exagéré de remarquer que 2023 s’annonce particulièrement complexe. Mais pas sans solutions. C’est précisément le message de Jean Lemierre, le Président de BNP Paribas, qui partage avec nous sa vision de la situation du monde et de l’Europe en ce début d’année.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

SEB, si tu nous lis…

Autre indicateur du sous-investissement en techno des boîtes françaises, la sous-robotisation de notre économie ! On en est en France à 190 robots pour 10 000 salariés industriels, 2x moins que le Japon ou l’Allemagne. Or les robots c’est l’avenir au boulot, comme à la maison ! Le futurologue Ian Pearson prédit qu’en 2050, il y aura plus de relations sexuelles robots-humains que humains-humains. On sait pouvoir compter sur notre client LELO (suédois) pour défendre les couleurs de l’UE…

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn