Recevez le smart email du soir. C’est gratuit !

Si vous avez passé la journée à traire

Manifs paysannes : avant d'être reçue à Matignon, la FNSEA (1er syndicat agricole) affirme que des actions vont être menées "aussi longtemps qu'il sera nécessaire"

Israël-Palestine : Stéphane Séjourné (Min. Aff. Etr.) déclare qu'il "faudra un Etat pour les Palestiniens et pas une occupation sans fin"

Jour sans fin : une enquête parlementaire pointe le salaire "très élevé voire anormal" (500 000€ brut/an) touché par Amélie Oudéa-Castéra lorsqu'elle était DG de la Fédération Française de Tennis 

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

"Couper à la racine"

C’est la ligne de conduite du Président face à la grogne paysanne qui monte. Et tout le monde s’y met ! Hier, Marc Fesneau (Min. Agriculture) annonce le report d’une loi sur l’agriculture pour y rajouter en urgence un "volet simplification". Ce matin, c’est Prisca Thévenot (porte-parole du gouvernement) qui reconnaît que la "colère des agriculteurs est légitime", et cet après-midi, c’est le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, normalement père-la-rigueur de l’ordre républicain…

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

En voie de disparition

Le gouvernement veut donc relancer la natalité en offrant aux jeunes de 25 ans un examen gynécologique et un spermogramme. De quoi se gausser ? Pas vraiment ! Il y un an, "l’étude la plus exhaustive jamais réalisée (sur la fertilité humaine)" était publiée et on y apprenait que de 1973 à 2018, la concentration moyenne en spermatozoïdes chez l’homme, partout dans le monde, est passée 100M/ml à 49M/ml soit un niveau subfertile. Si la tendance se poursuit, on atteindra 15M/ml vers 2060. Le seuil de la stérilité. L’extinction.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

 

En voie de disparition (bis)

Nonobstant notre article précédent, il y aura bientôt plus rare que les spermatozoïdes : les agriculteurs. Car c’est bien de leur disparition qu’il s’agit. Explications.

En 1950, les paysans constituaient un tiers de la population. Aujourd’hui c’est moins de 2%. Et la chute s’accélère : dans les 10 prochaines années, 1/3 des agriculteurs vont partir à la retraite.

Résultat : on observe ce que l’Opinion a appelé une "mohicanisation" des agriculteurs. En clair, le sentiment d’être, pour les paysans, "victimes d’un plan social à bas bruit. Ils se sentent sacrifiés comme l’ont été la sidérurgie ou le textile".

Et bien entendu, ce Grand Effacement se traduit sur le plan politique. Le vote paysan passe progressivement de la droite traditionnelle à sa concurrente plus extrême (en 2022, les paysans avaient voté Macron à 30% et Pécresse à 13% vs 23% pour Le Pen et Zemmour réunis).

Pour quel impact ? A priori minime vu leur poids démographique … sauf que 1) ils votent systématiquement (94% en 2022 vs 72% pour le reste des Français)

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

 

En partenariat avec Coffignon

COF-FI-GNON

Depuis 1928, ces trois syllabes sont celles d’un pouvoir et d’une séduction qui ne ressemblent à aucun autre. Opticien et lunetier à Paris, COFFIGNON a habillé – sur mesure – les regards du Général de Gaulle, de François Mitterrand, de Brigitte Bardot ou de Johnny. Chaque paire de lunettes est réalisée dans les matériaux les plus nobles et exprime la singularité de son/sa propriétaire. Des lunettes qui sont enfin ce qu’elles devraient être : un objet précieux, unique et durable. En trois syllabes.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn

Commençons par là

La survie de l’humanité serait donc menacée par l’appauvrissement du sperme de ses mâles (cf plus haut) ? Certes, mais quand bien même on parviendrait à trouver le secret d’une nouvelle formule enrichie, encore faudrait-il qu’on s’en serve ! Or, partout dans le monde c’est le contraire, en France 43% des 18-25 ans n’ont eu aucun partenaire au cours des 12 derniers mois (vs 25% en 2016), tandis qu’aux US 23% des moins de 30 ans n'ont eu aucun rapport sexuel vs 8 % en 2008.

Partager sur Facebook WhatsApp Twitter LinkedIn